June 2012

Click to zoom

Bords de Garonne

 

Les bords de Garonne sont magnifiques de part leurs éléments naturels et aussi souvent par les traces encore bien présentes d’activités humaines ancestrales hélas en voie de disparition… Au Tourne, le site des chantiers de Tramasset en est un bon exemple. Les carcasses de vieux bateaux en bois émergent de la végétation, les carrelets qui tiennent encore debout par je ne sais quels miracles rythment les berges du fleuve. Je conseil vivement à ceux qui ne connaissent pas encore ce lieu d’aller y faire un tour. C’est un endroit idéal pour le pique-nique du dimanche en famille ou pour une petite balade le long du sentier qui parcoure les bords du fleuve.
The banks of the Garonne are wonderful due to its natural elements and often by the traces of ancient human activities alas endangered … At the Tourne site, the Tramasset dockyard is a good example. The carcasses of old wooden boats emerge from the vegetation, carrelets still standing by who knows what miracles punctuate the river banks. I strongly advice to those who do not yet know the place to go and check it out. This is a great place to picnic with family on week-ends or for a walk along the trail that goes through the river banks.

Click to zoom

 

IMG_0853_nb_small

The Eye

 

Amsterdam encore. De l’autre côté de l’Amstel se trouve l’étonnant “The Eye”, l’institut néerlandais du film, une sorte de musée ultra moderne, avec des salles de cinéma, des salles d’expos et un restaurant. La partie exposition est assez inégale, mais graphiquement, il y a plein de possibilités de cadrages sympa, comme ce vieux film projeté par un non moins vieux projecteur…
Amsterdam still. On the other side of the Amstel is the amazing “The Eye”, the Dutch film institute, a kind of ultra-modern museum, with cinemas, exhibitions halls and restaurant. The exhibit part is quite average, but graphically, there are plenty of opportunities for creative frames, like this old film projected by a not less old projector…
The Eye

Cliquez pour voir la photo complète

 

Voormalige Stads Timmertuin

Voormalige Stads Timmertuin

 

Quelle étrange nom pour une étrange rue! Le hasard des bifurcations et les choix subjectifs m’ont mené jusqu’à ce singulier passage fait de briquettes rouges, de miroirs ronds et photos de coiffures alignées en enfilade. A Amsterdam, le vélo est roi, ce qui explique la présence régulière de ces panneaux réglementant les passages pour cyclistes. Au delà de l’étrangeté du passage, ce qui m’a attiré dans ce cadrage, c’est l’opposition des formes géométriques de nature et de matière différentes: les ronds (panneaux + miroirs) et les rectangles (briquettes, projecteur, panneau)…

What a strange name for a strange street! Chance of bifurcations and subjective choices led me to this remarkable passage made of red bricks, round mirrors and pictures of hairstyles aligned in row. In Amsterdam, the bicycle is king (queen?), which explains the regular presence of those signs regulating passages for cyclists. Beyond the strangeness of the passage, what led me to this framing, is the opposition geometric shapes of different nature and material: circles (panels + mirrors) vs rectangles (bricks, projector, panel) …

 

Click to zoom